Architecture

A smarter Matrix

Cet atelier dirigé par Peter Cook proposait une réflexion sur la cour de l’école spéciale d’architecture. Nous avons imaginé une matrice intelligente recouvrant la surface entière de la coure et qui permettrait aux élèves et aux enseignants de moduler à leur grès ce nouveau paysage. Il s’agit d’une trame de plots en bois montés sur vérins ayant la capacité de monter et descendre, mais aussi de proposer un certain nombre d’outils utiles et ludiques (toiture parapluie, luminaires, projecteurs, hamacs…). Ce paysage mobile serait contrôlé par un ‘centre de contrôle’ comparable à un logiciel de modélisation 3D. L’architecture informatique prend alors une nouvelle dimension et l’élève peut ainsi se confronter à sa propre création. Les enseignants pourront aussi recréer certains quartiers ou îlots pour illustrer leur cours. Le projet comporte aussi en sous-sol une bibliothèque d’où l’on peut voir le négatif de ces différents usages. La relation de l’architecte avec l’informatique est aussi une des questions qui ont généré cet espace. Son fonctionnement ultra perfectionné contraste avec l’utilisation classique d’un livre : c’est une caricature de la recherche sur les moteurs de recherche d’internet. Une machine centrale appelée Googlizer s’occupe d’aller chercher votre livre, de vous l’amener à votre table et de vous tirer la chaise par le biais d’un système tellement complexe qu’il en devient burlesque. Parmi de nombreux autres gadgets architecturaux nous avons imaginé des logements pliables qui accueilleraient les élèves pendant la nuit puis se rétracteraient au sommet des immeubles le jour.

7

9

Sans titre-2

Coupe Transversale /
Ecole spéciale d’architecture, Paris

Sans titre-1

Perspective et éléments techniques /
Ecole spéciale d’architecture, Paris

Par défaut
Architecture

Plastec City

T1
Cet atelier dirigé par Reza Azar proposait une approche singulière du projet : créer un univers architectural à partir d’un roman.
À partir du roman de René Barjavel Ravage, j’ai donc imaginé une ville intitulée Plastec City (en référence au matériau polyvalent décrit dans le roman Ravage de Barjavel). Cette ville à trame carrée est constituée d’Immeubles/villes constitués de modules de plastec comportant chacun un programme majeur générateur de flux inter-immeubles et une multitude de programmes mineurs associés au flux intra-immeubles. Ainsi l’homogénéité de la trame disparaît au profit de l’hétérogénéité des flux et la richesses des rencontres fortuites ou programmées.
Dans un deuxième temps cet univers s’est adapté au site de la Défense pour résoudre des problématiques de discontinuités (topographique, visuelle et programmatique) inhérente à son statu de dalle. Les immeubles/ville ont été implantées sur l’île de Puteaux afin d’accueillir une nouvelle population d’étudiants. Trois autres modules ont aussi été réparti sur ce territoire afin de perméabiliser des espaces et des populations hermétiques et ainsi de réintégrer la Défense dans son environnement proche. Les relais hauts créent un lieu entre les diverses tour tandis que les relais bas font le lien entre la Dalle et les communes voisines. Les halles ont finalement pour rôle de créer une activité culturelle sur le site et de créer un lien social entre les habitants et les travailleurs de la Défense. La nouvelle population étudiante, vierge de tout a priori, favorise cette ré-appropriation du site et ce nouveau lien social qui feront de ce territoire aride un lieu de vie à part entière.

5,5T5

4

13

Plan d’un Immeuble-Ville /

15

Coupe sur la Plastec City /

plan texturé

Plan masse de la Plastec City /

22,5

Plan d’implantation /
La Défense

28

Le relais haut /27

Le relais bas /

22

Les Halles /

 

Par défaut
Architecture

Human Converter

Ce projet a été imaginé comme un trait d’union entre deux mondes tangents mais hermétiques : le monde du dessus, celui des touristes, du luxe ou de la vie quotidienne et le monde du dessous, celui des sans-logis. Ces deux univers qui se côtoient quotidiennement à Paris ont pourtant des difficultés à communiquer. Partant du postula que cette communication est un élément majeur dans la réinsertion des sans-logis, cette structure flottante propose donc d’établir un contact. La Seine sera le lieu de ce contact étant déjà le point d’intersection de ces univers. Les ponts de Paris, support du flux touristique et domestique de la ville, font également office de protection pour les SDF qui s’y habritent. Mais cette proximité aveugle n’est pas encore adaptée à un échange…
À partir de ces conclusions ce projet a été imaginé comme un hôtel social flottant utilisant la Seine comme outil de transport, de communication et de réinsertion sociale. À la barge centrale sont raccrochés deux bras mécaniques qui permettront d’adapter la structure à différentes situations. Ainsi au cours de la journée l’hôtel pourra être un lieu de repos (position allongée), un signal (position debout), un espace ludique (position oblique ou pyramidale) ou encore un relais. Cette dernière position consiste à relever les bras mécaniques afin qu’ils se raccrochent au tablier de divers ponts de Paris. Une connexion est alors établie avec le monde du dessus et les divers programmes (bibliothèque, infirmerie, espace d’apprentissage) inciteront à réinstaurer le lien social.

Sans titre-1

Par défaut
Architecture

Commande Privée / Nerac

A Nérac, dans le lot-et-Garonne, un particulier désirait faire une étude en prévision de l’extension de sa maison. Le projet devait permettre de relier la maison à une grange située en lisière de forêt, à une vingtaine de mettre de la bâtisse principale. Les propriétaires souhaitaient une nouvelle chambre d’ami, une salle de sport avec hammam et bassin intérieur ainsi qu’une cuisine d’été. Etant donné la qualité du paysage environnant il paraissait indispensable que l’intervention soit légère et offre des percées entre le jardin et la forêt tout en préservant l’intimité des usagers. Le projet prend la forme d’un bandeau couvert par une toiture en V, qui abrite trois modules distincts, séparés par des respirations. Le jeux d’orientation des modules permet d’allier transparence et intimité au sein de chaque module et de rendre le projet perméable à la lumière et à la vue.

D2

4

8

 

10

D1

Par défaut